Page actualisée le:
11 janvier 2007
BOUMOURT

Population totale : 128

Téléphone de la Mairie : 05 59 77 15 78

Jours et heures d'ouverture du secrétariat de la mairie :
mardi et jeudi de 16 h 30 à 18 h30

Secrétaire : DUBOIS Florence

Maire : PRAT Jean-Bernard
1er adjoint :LALERE Patrick,

2ème adjoint : Stéphane BORDENAVE,

CRUZALEBES Serge, BRUNET Valérie, LUGINBUHL Sabrina, LABOURDETTE Sébastien, DUBOURDIEU-RAYROT Didier, MAIGROT Sylvie, MORAND Hélène.

Visualiser le carte de la Commune de Boumourt

Les plus anciennes mentions écrites de notre village, jusqu'ici connues, restent celles de ses seigneurs Forto Aneiro de Bolmor (entre 1119 et 1134) et Sans-Aner de Bomort (12è siècle), cités, le premier, comme un des principaux de la Cour de Béarn, et le second, comme un des principaux donateurs pour la construction de la Cathédrale de Lescar.

En 1385, sous Gaston Fébus, Boeu-Mort comptait 26 feux, soit environ 125 habitants, et des registres du milieu du 16e siècle recensent environ trente cinq foyers. Le nom originel de Bulmor, formé de deux termes "Bul" et "Mour" évoquant l'Idée de "cime" et "mont", suffisent, vu sa situation sur un coteau, à comprendre la signification du nom. Ce n'est qu'au 18è siècle que l'orthographe de BOUMOURT sera définitivement adoptée, une dizaine d'autres l'ayant précédée. Vers 1880, la commune compte 230 habitants.

L'Eglise originelle fut détruite, son état l'ayant rendue dangereuse, et remplacée par une Eglise neuve, mise à l'étude en 1888, et achevée en 1891. Elle fut bâtie par les entrepreneurs Vignau et Vignasse d'Arthez de Béarn. Placée sous le patronnage de Ste Marie-Madeleine, elle fut financée par une importante souscription des habitants, une subvention ministérielle et les fonds libres communaux.

Bien avant la Révolution, on trouve déjà mention d'un "Régent" à Boumourt, chargé de l'instruction des enfants et de certaines prérogatives du service religieux. La salle de classe actuelle, ajoutée vers 1885 au bâtiment de 1864, devenu logement, n'a Jamais connu de fermeture, grâce notamment à l'apport de la commune d'Arnos depuis plusieurs décennies.

Depuis 1989, l'école fonctionne en RPI (Regroupement Pédagogique Inter-Communal) avec Arnos, Castillon et Doazon.

LA VIE ASSOCIATIVE

Notre commune est partie prenante de l'Association Familiale Rurale des Crêtes, regroupant Cescau, Viellenave, Casteide-Cami, Arnos et Doazon. Elle héberge l'activité "Gymnastique" chaque semaine au Foyer, tout en participant activement au reste des animations proposées. Les chasseurs se retrouvent au sein d'une ACCA. Le Comité des Fêtes assure la fête locale, le repas Communal (avec le Conseil Municipal) et la fête de la bière.

LA VIE ECONOMIQUE et SOCIALE

Notre commune conserve, malgré l'évolution et les craintes suscitées par la conjoncture, une vocation agricole solide. Une dizaine d'exploitations ont leur successsîon pérennisée. Ces agriculteurs sont regroupés en CUMA pour l'achat et l'utilisation du gros matériel d'usage saisonnier, et participent activement aux institutions du monde agricole (Mutuelles, Safer, Syndicats, Groupements de production et de gestion, Organismes de formation...). Un Important point de collecte de Maïs et de vente d'engrais est établi sur notre commune et un remembrement a été effectué en 1994. On trouve aussi une entreprise de charpente.

 

Retour vers le haut de page

 

 

 

 

Haut de page